Argent et hyper modernité

Télécharger le document dans le format de votre choix en cliquant sur l'icône correspondante:

word pdf

Contexte :
Communication de Jean Beaujouan au Colloque de l’Institut International de Sociologie Clinique les 1-3 juin 2005.

Résumé :

Partant de questions suscitées par quelques faits épars (les contenus d’un relevé de compte bancaire, un slogan publicitaire pour des produits de beauté, les statistiques du surendettement en France, le déficit de la balance des paiements des Etats-Unis, certaines mentions inscrites sur le dollar américain), ce texte explore comment l’énergie motrice de l’argent produit des effets caractéristiques de l’hyper modernité, à travers des phénomènes tels que l’impératif de rentabilité à court terme dans les entreprises, ou encore la logique de distribution du crédit par les banques et les grandes enseignes commerciales.

Il analyse en quoi, au-delà de ses multiples fonctions (économique, sociale, psychologique), l’argent semble posséder certains attributs curieusement proches des attributs divins et comment il semble se substituer progressivement aux religions monothéistes pour fonder, dans les sociétés économiquement évoluées, un nouvel ordre symbolique tout aussi paradoxal que celui qu’il tend à remplacer.


Sommaire :
  • 1. Hyper modernité (bref rappel)
  • 2. Quelques faits révélateurs de l’hyper modernité, et questionnement à leur sujet
  • 3. L’argent, moyen et moteur de l’hyper modernité
    • 3.1. La « dictature » boursière du profit à court terme
    • 3.2. Douceurs et dangers du crédit
    • 3.3. Les paradoxes de l’argent au cœur des paradoxes de l’hyper modernité
  • 4. L’argent, fondement d’une religion de l’hyper modernité ?

 

 

Mentions légales